Newsletter avril 2022

Ce mois-ci nous abordons le sujet des allergies, avec le conseil Aroma du mois un mélange pour lutter contre vos allergies, la recette est une salade Oméga 3 et petit bonus ce mois-ci le conseil gemmothérapie du mois. Bonne lecture !

L’allergie est une réponse immunitaire inadéquate et exagérée vis-à-vis d’une substance étrangère non pathogène (allergène).
L’hypersensibilité à ce pathogène est propre à chacun et liée au système immunitaire ainsi qu’à l’hérédité.
Les allergies sont très diverses et varient en fonction des personnes. Elles peuvent se développer et se multiplier au cours de la vie.

Les manifestations sont diverses ; les plus fréquentes :

  • Rhinite allergique et/ou sinusite chronique : nez bouché, qui coule, gratte +/- éternuements.
  • Toux sèche
  • Respiration sifflante (asthme)
  • Démangeaisons de la gorge, du palais, des oreilles
  • Larmoiements, conjonctivite, démangeaisons des yeux
  • Eczéma
  • Réaction allergique de contact ou urticaire
  • Œdème de Quincke

Prévention et traitement au naturel

L’histamine est gérée par le système immunitaire, et pour rappel notre système immunitaire, c’est intestin + foie !

Nous savons donc que le foie et les intestins jouent un rôle majeur dans la réponse immunitaire de l’organisme.

Il va de soi que pour agir vraiment en profondeur et dans la durée sur le problème allergique, il est important de prendre en compte ce côté-là du problème. Cela vous aidera à réduire considérablement l’apparition des symptômes de l’allergie et donc réduire la consommation des antihistaminiques et de cortisone que l’on peut souvent voir dans les traitements curatifs de l’allergie.

Cas particulier de l’asthme

L’asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation (ou irritation) des bronches, réagissant de façon excessive à certains facteurs. 

L’asthme se manifeste par des crises (gêne respiratoire, essoufflement, toux sèche, sifflements, spasmes).

Chez une personne asthmatique, les crises peuvent être déclenchées par différents facteurs :

  • Les allergies, facteur particulièrement fréquent chez l’enfant et l’adulte jeune ;
  • Les infections respiratoires, souvent dues à un virus ;
  • Les facteurs irritants pour les bronches, dont le tabac ;
  • Les polluants (domestiques ou professionnels) ;
  • L’effort ;
  • Les émotions, le stress.

Voici quelques conseils simples qui peuvent limiter l’exposition aux allergènes et donc diminuer les risques d’exposition aux allergènes.

  • Avant de sortir vous promener, vérifiez le risque pollinique de l’endroit où vous vivez (ou vous vous rendez) sur le site www.pollens.fr 
  • Évitez de faire sécher votre linge à l’extérieur aux heures chaudes de la journée
  • Aérez votre habitat tôt le matin, tous les jours
  • Évitez les moquettes, doubles rideaux, tapis, tissus muraux, peluches… dans la chambre de la personne allergique et dans les pièces de vie
  • Traitez régulièrement l’environnement avec un acaricide, naturel de préférence, aux huiles essentielles. Mon chouchou : ALLERGOFORCE des laboratoires Pranarôm
  • Limitez l’accès aux chambres pour les animaux de compagnie
  • Recouvrez les matelas et oreillers de la personne allergique par des housses anti-acariens ; préférez un sommier à lattes non recouvert de tissu. Cela vous permettra d’y faire régulièrement la poussière avec un chiffon humide. Il est d’ailleurs conseillé de faire la poussière avec un chiffon microfibre légèrement humide, ce qui permet de dépoussiérer sans faire voler la poussière
  • Lavez à 60 °C, toutes les semaines, les draps et au minimum une fois / trimestre les couettes et couvertures
  • Aspirez régulièrement à fond toute la maison
  • En cas d’humidité, faites les travaux nécessaires pour y remédier
  • Ne chauffez pas la maison à plus de 19 ou 20°C (16 à 18° pour les chambres)

Au printemps, nous sommes nombreux à être gênés par les allergies saisonnières (pollens et graminées). 

Quoi de plus embêtant alors qu’à la sortie de l’hiver notre seule envie est de profiter du moindre rayon de soleil pour se promener au grand air ? Alors, quand éternuements, sinusite, conjonctivite & Co viennent perturber notre promenade, cela peut vite devenir frustrant ! Et encore plus si le traitement antihistaminique ne suffit pas à calmer tous ces désagréments. Heureusement de nombreuses solutions naturelles existent.

Le conseil aroma du mois

  • HECT de Lédon du Groenland -> 60 gouttes
  • HECT de Camomille Allemande (Matricaire)* -> 40 gouttes 
  • Huile végétale de Nigelle (à défaut de Noyaux d’abricot) -> compléter un flacon de 10 ml

Prendre 4 gouttes 3 fois par jour en sublingual, 5 jours sur 7 , tant que vous êtes exposés à vos allergènes ; jusqu’en juillet pour les allergies pollens et graminées. Si comme moi vous êtes aussi allergiques aux maïs, vous pouvez poursuivre jusqu’à octobre, mois durant lequel les maïs sont généralement ramassés.

Ce mélange peut être pris toute l’année.

(*) Cette huile essentielle peut vous surprendre par sa couleur (et son prix) : en effet, l’huile essentielle de matricaire est d’une très belle couleur bleue.

Certes ces deux huiles essentielles sont coûteuses mais le confort apporté est tel, que vous oublierez très rapidement le prix ! ou pas ? elles ne sont pas très bonnes non plus…

Le conseil gemmothérapie du mois

Le Bourgeon de Cassis n’a plus ses preuves à faire dans son efficacité anti-inflammatoire et antihistaminique. De plus son activité semblable à la cortisone (cortisone mimétique, c’est-à-dire avec les mêmes propriétés, sans contenir de cortisone) lui permet d’agir sur la crise d’allergie.

Tout comme la formule aroma proposée ci-dessus, il n’existe pas de contre-indication à l’usage de ce bourgeon.

Vous prendrez 10 gouttes le matin, 3 semaines sur 4 pendant 3 mois minimum.

Pour la posologie des enfants, me consulter.

Pour un soutien hépatique (rappelez vous, le foie est au centre du problème allergique), vous pouvez rajouter du bourgeon de Romarin (5 gouttes avec vos 10 gouttes de cassis) ou plus simplement utiliser l’ALLARGEM des laboratoires HerbalGem (qui contient cassis + romarin et, pour équilibrer l’immunité, de la teinture mère de propolis).

Et comme l’apport en oméga 3 est très important dans la gestion des inflammations en général et des allergies en particulier, ma recette du mois sera tirée du cahier de Stef, tome 1

La recette du mois : la salade Oméga 3

Ingrédients : mâche, sardines, graines d’oléagineux (celles que vous voulez), avocat

Variantes : vous pouvez remplacer les sardines par du poisson fumé (truite, saumon, hareng…), du thon au naturel, des maquereaux au naturel, des crevettes cuites

Pelez et émincez l’avocat.

Disposez la mâche, l’avocat et les oléagineux dans un bol ou une assiette.

Récupérez les sardines (conservez l’huile des sardines) et disposez-les sur les autres ingrédients.

Préparez une vinaigrette en utilisant l’huile des sardines + de l’huile de cameline ou de colza + du jus de citron + sel et poivre.

Vous pouvez partager cette newsletter à votre entourage.

N’hésitez pas à vous abonner à ce site (en cliquant sur le lien « + suivre », en bas à droite de votre écran) pour être informé dès qu’une nouvelle information est publiée ou à mes réseaux sociaux pour suivre mon actualité.

Tous ces conseils ne vous dispensent pas de consulter votre médecin ou pneumologue et d’en suivre leurs conseils.

Recevez les newsletter chaque mois directement dans votre boîte de réception.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s